Endodontie

À l’intérieur de la dent, sous l’émail blanc et la dentine, se trouve un tissu mou appelé la pulpe. La pulpe contient des vaisseaux sanguins, des nerfs et des tissus conjonctifs, et aide la racine de votre dent à se développer.

Un traitement endodontique, appelé également traitement canalaire ou encore dévitalisation, est nécessaire lorsque la pulpe est enflammée ou infectée. L’inflammation ou l’infection peut avoir une variété de causes : une carie profonde, des procédures dentaires répétées ou une fissure dans la dent. En outre, une blessure à une dent peut causer des dommages à la pulpe, même si la dent n’a pas de fissures visibles. Si l’inflammation ou l’infection de la pulpe n’est pas traitée, elle peut causer de la douleur ou conduire à un abcès.

Le traitement endodontique consiste à vider, nettoyer, mettre en forme, désinfecter et obturer hermétiquement le ou les canaux de la dent. Ainsi la dent ou tout du moins la racine de la dent peut être conservée. Une anesthésie locale est réalisée pour que le geste ne soit pas douloureux. Un champ opératoire appelé « digue » est placé autour de la dent pour l’isoler, donc la garder propre et sèche pendant le traitement. Le traitement se compose de trois ou quatre étapes de base. Certains traitements prennent 2 visites, mais la plupart nécessitent une seule visite. Le nombre de visites dépend du degré d’infection/inflammation et du degré de difficulté du traitement.